Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds

Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Uber interdit: les taxis bruxellois restent jusqu’à 122% plus chers qu’ailleurs

Share This Post On

Sur le site de la Commission européenne Neelie Kroes a attaqué aujourd’hui publiquement la ministre bruxelloise Brigitte Grouwels pour la « folle décision de justice d’interdire Uber à Bruxelles » (voir également l’article que nous avions consacré à Djump et Uber il y a quelques jours). Les consommateurs pourront donc continuer à payer des tarifs élevés. Mais les prix des taxis bruxellois sont-ils vraiment si élevés comme le ressentent la majorité des consommateurs ? La réponse dans cet article.

Commençons avec les mots de Mme Kroes  :

I am outraged at the decision today by a Brussels court to ban Uber, the taxi-service app.

The court says Uber drivers should have €10,000 fines for every pick-up they attempt. Are they serious? What sort of legal system is this?

This decision is not about protecting or helping passengers – it’s about protecting a taxi cartel. The relevant Brussels Regional Minister is Brigitte Grouwels. Her title is “Mobility Minister”. Maybe it should be “anti-Mobility Minister”. She is even proud of the fact that she is stopping this innovation and protecting this cartel.

It isn’t protecting jobs Madame, it is just annoying people!

Les taxis bruxellois parmi les plus chers en Europe, derrière le Luxembourg et les Pays-Bas

Les consommateurs sont outrés d’assister impuissants aux manoeuvres de la ministre Grouwels pour entraver la concurrence et protéger les taxis bruxellois. C’est en tout cas ce qui ressort des témoignages sur internet. Pourtant, personne n’a jamais prouvé que les tarifs bruxellois sont si élevés. En voici la preuve .

Nous avons compilé les prix des principales villes d’Europe continentale et le résultat est assez évident. Les taxis bruxellois sont jusqu’à 122 % plus chers que dans d’autres pays. Pourtant, ils restent moins chers pour un trajet de 5 km que le Luxembourg et les Pays-Bas.

Si nous analysons les chiffres nous voyons que les taxis bruxellois sont respectivement 53 % , 11 % , 16 % , 40 % et 122 % plus chers qu’en France, Allemagne, Italie, Espagne et Portugal. Au Luxembourg et les Pays-Bas l’addition est respectivement 19 % et 10 % plus élevée (voir les graphiques ci-dessous) .

Pourtant cela peut sembler normal. Les Luxembourgeois gagnent plus que les Belges, non ?

Les clients des taxis bruxellois sont les plus mal lotis en Europe … derrière les Néerlandais

Tout devient plus clair lorsque vous comparez le PIB par habitant.

Fondamentalement l’analyse dit que les taxis au Luxembourg sont en effet 19% plus chers ; mais en moyenne un Luxembourgeois gagne 56 % de plus qu’un Belge. Aux Pays-Bas les tarifs sont 10 % plus élevés mais les Néerlandais seulement 8% plus riches.

Pour les pays où les taxis sont moins chers qu’à Bruxelles, l’écart est encore plus énorme. Ainsi les Français payent leur course de taxi 35% de moins que les Bruxellois mais ne gagnent que 10% de moins. En Allemagne c’est même l’inverse. Les gens sont plus riches qu’en Belgique et payent leurs taxis 11% de moins qu’à Bruxelles.

Conclusion

Par rapport au PIB par habitant et dans notre panel, les taxis bruxellois sont donc parmi les taxis les plus chers (derrière les Pays-Bas). Bruxelles deviendra toutefois la ville où les taxis sont les plus chers à partir de Mai 2014, quand entrera en vigueur une augmentation de 11% votée plus tôt cette année.

Étiquettes : , ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

2 Comments

  1. Le service ne s’apparentant pas à une offre de taxi classique, il n’a pas été pris en compte. Dans le comparatif seuls les taxis officiels (au coeur de la polémique) ont été comparés. Le but n’était pas de faire une comparaison avec des services alternatifs mais bien d’évaluer le niveau de prix des taxis bruxellois par rapport à leurs homologues dans d’autres pays, qui eux aussi doivent respecter certaines règles et acheter une licence (70000€ à Bruxelles contre plus de 200000€ à Paris, ce qui n’empêche pas les taxis parisiens d’être 35% moins chers)

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *