Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

RGPD : une étude de marché prédit une avalanche de demandes

Partager cet article sur

Une étude de marché réalisée pour la société Veritas révèle qu’un grand nombre de consommateurs britanniques prévoient d’exercer leur droit à la vie privée après le 25 mai 2018 et l’entrée en vigueur du RGPD. Que doit-on en penser ?

Résultats de l’étude de marché

Les principaux résultats de l’étude de marché réalisée pour Veritas sont les suivants :

  • 40 % des consommateurs britanniques ont l’intention de faire valoir les droits qui leur sont conférés par le RGPD au cours des six prochains mois.
  • les secteurs les plus concernés par ces futures demandes sont les sociétés actives dans les services financiers, la vente au détail (retail) et les médias sociaux.

L’étude de marché a été réalisée par le biais d’une enquête réalisée auprès de 1000 adultes au Royaume-Uni et 2000 adultes ailleurs dans le monde (répartition non précisée dans le communiqué de presse).

Les gens se soucient-ils de la protection de la vie privée ?

Les résultats de cette étude sont intéressants mais demeurent étonnants. Ils tendent à montrer que les gens se soucient de la protection de leur vie privée d’une part et surtout qu’ils sont prêts à agir pour la défendre. C’est surtout ce second point (« l’action ») qui mérite qu’on s’y attarde.
Je ne dis pas que les utilisateurs ne sont pas intéressés par la protection de leur vie privée, mais je reste dubitatif en ce qui concerne les chiffres obtenus dans le cadre de cette étude de marché. Ils me semblent être exagérément optimistes.
Ce que je trouve toutefois très intéressant (et réutilisable dans une autre étude) ce sont les motivations des consommateurs pour agir. Elles sont au nombre de 6 :

  • reprendre le contrôle des données personnelles enregistrées dans les systèmes informatiques des entreprises
  • mieux comprendre quelles données les entreprises détiennent sur leurs clients
  • agir après la révélation d’une faille de sécurité
  • le manque de confiance dans les entreprises en ce qui concerne la protection des données personnelles
  • tester les entreprises avant de faire des affaires avec elles
  • en représailles

Mon point de vue : une étude de marché biaisée

À mon avis, cette étude de marché est biaisée. Veritas vend des services liés au RGPD et comme beaucoup d’autres sociétés de conseil qui ont axé leur communication sur les énormes amendes prévues par le RGPD  pour obtenir de nouveaux contrats, ce que Veritas essaie de faire ici me semble assez similaire. En affirmant que 40% des adultes britanniques feront usage de leurs droits après le 25 mai 2018, Vertitas essaie certainement de promouvoir ses services pour traiter ces demandes.
Soyons clair. Les citoyens n’exerceront PAS massivement leurs droits une fois que le GDPR entrera en vigueur. C’est un mythe. Les répondants à cette étude de marché ont affirmé qu’ils se soucient de la protection de la vie privée c’est un fait. Mais la formulation même des questions posées dans une étude de marché peut orienter une réponse et aboutir à des résultats biaisés. Je suis intimement convaincu que c’est ce qui s’est passé ici.

Ces résultats me rappellent d’ailleurs le mythe des utilisateurs qui effacent leurs cookies. Une étude de marché (basée sur du déclaratif) était parvenue à la conclusion qu’une proportion non négligeable des utilisateurs d’internet effaçaient leurs cookies chaque jour. Une étude scientifique, basée sur l’observation des comportements réels des internautes, a montré le contraire.

En conclusion, une bonne étude de marché ne cherche pas à tout prix à faire plaisir au commanditaire. Elle ne cherche pas non plus à démonter à tout prix une hypothèse. Une bonne étude de marché cherche simplement à donner une image fidèle de la réalité.

 

Image : shutterstock

 

Étiquettes : ,

Auteur: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Partager cet article sur

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *