Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Lire les politiques de confidentialité de ces 20 apps prendrait 6h40

Partager cet article sur

Notre dernier article sur la « lassitude du consentement » à l’égard des politiques de protection de la vie privée nous conduit aujourd’hui, à l’heure où vous recevez encore par dizaines des emails à ce sujet, à nous intéresser aux « privacy policies » de nos chères applications mobiles.
L’étude citée dans notre article précédent étant plutôt ancienne (2008), une mise à jour s’imposait. C’est donc le but de l’article d’aujourd’hui. Nous y découvrirons que les politiques de confidentialité se sont considérablement allongées au cours des dix dernières années. Les politiques des applications mobiles sont en moyenne 58% plus longues que celles étudiées en 2008 et requièrent 6 heures 40 minutes de lecture. La lassitude du consentement ne peut donc que perdurer dans ces conditions.

Rappel rapide

Dans notre article précédent nous avons parlé d’une étude réalisée en 2008 par McDonald et Cranor qui examinait les politiques de confidentialité de 75 sites Web et conclut qu’elle contenaient en moyenne 2514 mots. L’Américain moyen visitant 1462 sites Web chaque année, la lecture de toutes ces politiques de confidentialité nécessitait environ 30 jours ouvrables. Le concept de lassitude du consentement émergea de cette étude désormais populaire. Mais qu’en est-il aujourd’hui ? Nos habitudes de consommation en ligne ont bien changé. Les appareils mobiles dominent désormais en termes d’accès à Internet. Dans certains pays, cela atteint près de 75% de l’utilisation (laissant seulement 25% pour l’accès régulier via un ordinateur classique).

Les 20 applications mobiles les plus utilisées comme référence

Pour mettre à jour les résultats de 2008 sur la longueur des politiques de confidentialité et sur la lassitude du consentement nous avons utilisé une liste des 20 applications mobiles les plus utilisées dans le monde (source). Nous avons ensuite cherché la politique de confidentialité de chaque application. La méthodologie suivante a été adoptée :

  • Quand une nouvelle politique était disponible (à cause de GDPR) nous avons privilégié cette version.
  • Nous n’avons pris en compte que les versions anglaises.
  • Nous avons commencé à compter les mots à partir d' »introduction » et avons arrêté de compter au niveau de la date de prise d’effet de la police.
  • Nous avons copié / collé dans un document Word chaque politique de confidentialité pour documenter notre travail.

Les résultats en bref

La politique de confidentialité moyenne compte 3964 mots, en hausse de 58% par rapport aux 2514 mots trouvés par McDonald et Cranor (2008) dans leur travail. Cette moyenne a été calculée en tenant compte de toutes les politiques, même si certaines d’entre elles (les plus longues en fait) sont communes à plusieurs applications (celles appartenant à Facebook ou à Google par exemple).
Lorsque ces politiques redondantes sont exclues (par exemple BitMoji’s parce qu’elle est la même que celle de Snapchat, Facebook Messenger parce qu’elle est la même que celle de Facebook ou Google+ parce qu’elle est identique à celle de Youtube), la moyenne tombe à 3710 mots, en hausse tout de même de 47,5% par rapport aux résultats de 2008.
En additionnant toutes ces politiques de confidentialité on obtient un total de 79288 mots pour 6h40 de lecture. En additionnant toutes les politique de confidentialité non redondantes on obtient un total de 48218 mots pour un temps de lecture d’un peu plus de 4h. Le temps de lecture estimé a été estimé avec Read-O-Meter (vitesse de lecture de 200 mots par minute en moyenne).

Les résultats dans le détail des applications mobiles

Les 20 applications mobiles les plus utilisées :

  1. Whatsapp (6172 mots) : lien, archive
  2. Facebook (4524 mots) : lien, archive
  3. Facebook Messenger (4524 mots) : politique de confidentialité identique à celle de Facebook
  4. Instagram (4510 mots) : lien, archive
  5. Snapchat (3906 mots) : lien, archive
  6. UC Browser (1981 mots) : lien, archive
  7. Uber (3521 mots) : lien, archive
  8. YouTube (4528 mots) : lien, archive
  9. SHAREit (1170 mots) : lien, archive
  10. Bitmoji (3906 mots) : même chose que Snapchat.
  11. Google Search (4528 mots) : identique à YouTube.
  12. Google Play (4528 mots) : identique à YouTube.
  13. Google Maps (4528 mots) : identique à YouTube.
  14. Gmail (4528 mots) : identique à YouTube.
  15. iCloud (3237 mots) : lien, archive
  16. Amazon Mobile (2652 mots) : lien, archive
  17. Twitter (4980 mots) : lien, archive
  18. Netflix (3423 mots) : lien, archive
  19. Google+ (4528 mots) : identique à YouTube.
  20. Pinterest (3624 mots) : lien, archive

 

Image : shutterstock

Étiquettes : ,

Auteur: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Partager cet article sur

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *