Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds

Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Etude de marché : les tendances techno pour le futur de la télévision

Share This Post On

Le salon IBC à Amsterdam fait converger une nuée d’experts actifs dans le secteur audiovisuel. Beaucoup d’agences d’études de marché y sont d’ailleurs présentes capter les tendances actuelles et discuter du futur du marché et de ses évolutions.
Cette année, un débat (« Quelles sont les nouvelles technologies et équipements TV les plus en vogue et comment vont-ils transformer le marché de la télévision?« ) était spécialement dédié aux tendances technologiques susceptibles de changer l’expérience client sur le marché de la télévision. Du pain béni pour qui s’intéresse à ce marché. La reconnaissance vocale a été unanimement choisie par les experts présents comme la technologie la plus sous-estimée actuellement et la réalité virtuelle comme cella qui était la plus surestimée. Ceci n’a fait que renforcer mon étonnement de voir autant de personnes faire la queue pour assister aux conférences sur ce dernier sujet, preuve que le côté sexy de la réalité virtuelle n’est pas forcément ce qui l’emporte quand il s’agit de perspectives commerciales.
Voici un petit résumé des différents technologies abordées pendant ce débat.

VR / AR (réalité virtuelle et réalité augmentée)

Les experts présents étaient tous d’accord sur les aspects financiers liés aux dispositifs de réalité virtuelle qui sont, comme tout le monde le sait, encore peu abordable. Pour Orpheus Warr (CTO, Channel 4) c’est ce prix d’entrée qui réduit le potentiel de la VR pour se développer en un marché de masse.
Adrian Drury (Liberty global) a tenu à souligner les différences majeures existantes entre AR (Réalité augmentée ou « augmented reality » en anglais) et VR (réalité virtuelle ou « virtual reality » en anglais). Alors que l’AR est déjà une tendance forte, massivement adoptée, la VR reste encore un marché de niche. La VR est en outre une expérience très solitaire et isolationniste. Les participants ont convenu que l’avenir de la réalité virtuelle était très limitée sur le marché de la télévision mainstream. Par contre, dans le secteur du jeu, la VR présente de sérieux avantages. En ce qui concerne le secteur du sport en télévision aucun consensus ne s’est dégagé, les participants restant dubitatifs sur les avantages que pourraient procurer la réalité virtuelle et comment cette dernière pourrait s’intégrer dans l’espace privé.

VOIX

Pour Orpheus Warr (Channel 4) nous sommes proches d’un point de basculement en ce qui concerne l’interface vocale. L’expérience utilisateur qui y est liée est disruptive, d’autant plus d’ailleurs que la reconnaissance vocale est omniprésente dans plusieurs contextes. Elle est intégrée dans votre smartphone, vous l’utilisez peut-être déjà à la maison et bientôt la commande vocale deviendra une habitude pour des millions d’utilisateurs, permettant ainsi de l’étendre au monde de la télévision et d’en faire un marché de masse.
L’analyse de Warr est particulièrement intéressante car elle faisit fi des aspects technologiques sur lesquelles nous sautons souvent pour nommer telle ou telle expérience révolutionnaire. Son analyse était centrée sur le changement lent mais certain des habitudes des consommateurs et sur les implications que ces changements auront sur le marché.

IOT et smart home tech

L’internet des objets (ou « Internet of Things » IoT) est, peut-être à tord, principalement vu comme un moyen de collecter des données, et ce  de manière parfois invasive. Dans le prolongement de l’analyse d’Orpheus Warr sur les assistants vocaux, l’internet des objets pourrait plutôt être envisagé sous l’angle comportemental, c’est-à-dire comme un moyen technologique de changer les habitudes des consommateurs. Cette lecture nous a semblé très séduisante. Au final ce n’est pas tant les données que vous pouvez collecter que les comportements que vous pouvez altérer qui sont source de richesse.

AI, ML, automatisation

L’Intelligence Artificielle (AI) est à la télévision (et à d’autres secteurs également) ce qu’est l’électrification fut pour l’industrie lourde. Une révolution. Mais cette révolution n’a pas eu lieu du jour au lendemain; elle a lentement mais surement transformer les entreprises et toute la civilisation. Parmi les applications de l’intelligence artificielle en télévision, les moteurs de recommandations sont l’application la plus visible et sans doute celle qui apporte le plus de changements comportements (sur lesquels nous nous sommes d’ailleurs interrogés ici)
Ces moteurs ne seraient toutefois rien sans les métadonnées dont l’importance a été soulignée par Orpheus Warr. En effet, comment savoir quoi recommander si les métadonnées, qui définissent l’objet à recommander, sont absentes ou de piètre qualité ? La qualité d’une recommandation algorithmique ne peuvent donc qu’être à la mesure de celle des métadonnées.

Étiquettes : , ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *